Généalogie

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Historique du Château d’Erin

 

 

 

La commune de Érin (62) est une commune du département du Pas-de-Calais et de la région Hauts-de-France. Son code postal est 62134. Cette ville possède une population de 200 habitants répartis sur une surface de 6.36 km 2. Son altitude minimale est de 46 mètres et son altitude maximale de 123 mètres au mont de Fleury.

 Carte Ign Erin

 

 

Le Château d'Erin fut une demeure féodale avec tours et fossés, les guerres du xvi ème siècle, le détruisirent.

Selon le centième d’Erin de 1569 (6) du château et lieu de plaisance il ne reste les anciens murs en ruines par les dernières guerres entourés de fossés. Cet ensemble est déclaré non imposable.

Charles DE CREQUY, Escuyer, Seigneur de Rouverel né à Rimboval possède le moulin à eau, 8 mesures de marais et 150 mesures de bois. Il avait épousé par contrat le 04/09/1550 Jeanne DE VROLANT dame de Vrolant, Erin, Houles et Vicomté et pays de Langle + avant 1569.

C’est ainsi que la terre d’Erin arrive dans la famille DE CREQUY

Leur fils Louis DE CREQUY, seigneur de Vrolant, Erin, Teneur épousa par contrat le 27 avril 1574 Anne DE VIGNACOURT, Dame de Montbernanchon

Vue Album de Croy du village d’Erin vers 1605-1611 

Vue Album de Croy du village d’Erin vers 1605-1611

 

Vue du nord le long de la  Ternoise, entre le moulin et l’église, le château en pierres est pour l’essentiel couvert d’ardoises. Corps de logis rectangulaire sur trois niveaux contreforts à chaque angle d’une tour cylindrique. Ouvertures régulièrement distribuées à chaque étage, tours coiffées d’une toiture de charpente dont l’une d’elle couverte de tuiles et surmontées d’étendards seigneuriaux.

Louis DE CREQUY, fils de Louis, seigneur de Vrolant, Erin, Teneur, Montbernanchon épousa   Jeanne DE BERGHES, Dame de Boyeffles, Coupigny, Bouvigny, D’audenfort..

Antoine DE CREQUY fils de Louis, seigneur de toutes les terres de ses père et mère épousa par contrat  en date du 5 novembre 1658 Anne-Marie DE CROY

Leur fille aînée Marie Philippine Anne DE CREQUY, née vers 1655, héritière de toutes les biens et notamment Erin et Vrolant épousa en 1675 son cousin germain Balthazar DE CROY, marquis de Molembais et seigneur de Royon. Elle décéda le 6 mars 1723. C’est ainsi que le château d’Erin passa dans la famille DE CROY

Leur fils  Guillaume François DE CROY, Marquis de Molembais, né a Erin le 22 janvier 1687, épousa le 12 février 1736 Anne Françoise Amélie DE TRAZEGNIES. Il est décédé à Erin le 24 février 1764 et inhumé le 26 février 1764 dans le caveau de la chapelle des Seigneurs dans l’église. Ont signé le registre les sieurs Pacque LE JOSNE , chef de cuisine et Prive Joseph RANCOURT tous deux au service de Monseigneur.

 

Le château fut reconstruit en 1750 par la famille DE CROY.

La première pierre de cette construction l'atteste : " Je été posé le 19 aoust 1750 par Messire François Guillaume de Croÿ, Prince du Saint Empire, Marquis de Mollembais, Baron d'Erin, Seigneur de la terre de Blangy et de celle d'Anvin, Teneur, Maisnile et autres lieux et Dame Anne Françoise Amélie Joseph de Traizegnies, son épouse, Marquise de Croÿ."

Photo de la première pierre ( Charles DU HAYS)

 

Il existe aussi aux Archives du Pas-de-Calais un croquis assez mal dessiné et dont il est difficile de contrôler l'exactitude   Il se composait alors d'un bâtiment principal avec six ouvertures à chaque étage; au rez-de-chaussée une porte cintrée y donnait accès. Il y avait trois fenêtres à droite et deux à gauche. Deux bâtiments faisaient retour du côté de la rivière, et étaient assez importants; celui du couchant plus long que l'autre. (1)

 

Leur fille ainée Jeanne Marie Ferdinande DE CROY, Marquise de Molembais, née à Erin le 20 mars 1737, épousa le 1er septembre 1767 à Erin Albert Philippe Joseph Comte DE TRAZEGNIES , Marquis de Bomy Seigneur de la couture et autres lieux Maréchal de camp des armées du Roy

 

 

Elle décède à Aire-sur-la-lys le 29 novembre 1801 sans héritier, son mari étant décédé à Maastricht  le 15 juin 1793

 

Selon le rôle du vingtième  du 26 avril 1762 (7) le château et les terres et prairies environnantes 111 mesures environ appartiennent au prince DE CROY Mollembais Seigneur d’Erin ainsi que la ferme de la Motte et le moulin d’Erin   procurant un revenu de 431 livres

 

Selon le rôle du centième du 5 décembre 1782(6) le château et les terres environnantes appartiennent à Dame Jeanne Marie Ferdinande Brigitte DE CROY,Princesse de CROY et du Saint Empire,Marquise de Mollembaix, Baronne d’Erin, dame de la pairie de Blangy, de la Motte,Maisnil , Mazinghem, Baulieu et autres lieux, épouse de haut et puisant Seigneur Messire Gillion Charles Adrien Joseph Marquis de Trazegnies, Comte de Fléchin, Vicomte darmidhem , Seigneur de Boncours, Bomy, La Couture, prince de francs fiefs de Rognon, et Maréchal de camp de l’armée du Roy demeurant en leur château de Bomy construit en 1755,

Le château de Bomy fut confisqué et vendu à la révolution.

 

Après la mort de Madame de Croy le 29 novembre 1801 son domaine devint la propriété de son homme d'affaires, Emmanuel DUVAL, par suite d'une vente qui ne fut jamais bien claire et donna lieu à des procès

Le château fut passé alors  à   Monsieur Sylvain DE L'ISLE, banquier,

En 1831 au recensement le château est habité par

1 : Alfred Pierre Amédée DE L’ISLE propriétaire âgé de 26 ans, né le 07 02 1805 à Lille rue des Jésuites, fils de Louis Urbain Joseph, négociant et de son épouse Marie Magdeleine Julie MARTIN née à Dunkerque.

2 : Cornélie SCHWARZ son épouse âgée de 21 ans. Ils s’étaient mariés à Paris Saint Eustache le 26 02 1830. Habite également le frère d’Alfred, Urbain  âgé de 27 ans. Ils sont assistés de 2 domestiques et 2 valets de chambre. De ce couple naît un enfant mort à la naissance le 29 09 1832. Alfred est maire d’Erin.

Alfred Pierre Amédée De L’ISLE est décédé le 2 septembre 1867 à Villemomble  et enterré à Villemomble (concession à perpétuité du 13 avril 1867)

Gros propriétaire terrien, il sera le lotisseur du plateau d’Avron, Sa sépulture a subi les outrages du temps et seule subsiste une simple dalle. À noter que son cercueil a été noyé dans un bloc de ciment  coulé à l’état liquide (4)

Selon le cadastre de 1831 cette demeure en L est entourée  d’eau grâce à une source de 457 mètres (???) qui se jette dans   la Ternoise. On y accède par un pont.(2)

Erin cadastre de 1831

Au recensement de 1836 le château semble inhabité (2)

Monsieur Alfred DE L'ISLE, banquier fils de Sylvain   vendit le château en 1838 à Monsieur Charles DU HAYS(1)

Au recensement de 1841 Monsieur Charles DU HAYS, son épouse Maximilienne de LOUVERVAL habitent le château avec leurs 5 enfants (2)

Au recensement de 1846 Monsieur Maurice DU HAYS, fils de Charles âgé de 25 ans, son épouse Alexandrine VAN DER CRUISSE de WAZIERS âgée de 23 ans habitent le château avec le frère et la sœur   de Maurice, Emmanuel 21 ans et Marguerite   âgée de 22 ans.(2)

Ce château assez irrégulier, dépourvu d’architecture, fut restauré et embelli par M. DU HAYS   , mais perdit son cachet féodal : 1e fossé et le pont qui se trouvait au midi ont disparu. Quant à la chapelle gothique contiguë à l'habitation, elle avait été démolie depuis longtemps. C'était une grande et élégante  construction au milieu se trouvait un corps avancé avec trois portes en bas, trois fenêtres au-dessus, surmonté d'un acrotère, avec fronton, qui formait un second étage A droite et à gauche deux corps de bâtiments à un seul étage avaient moins de style et étaient éclairés chacun par cinq ouvertures. Dans le toit étaient placées des fenêtres en pierres. La façade du côté du nord n'avait pas d'acrotère, mais le milieu était couronné par une importante fenêtre en pierres formant un fronton renaissance ; de ce côté les ailes faisaient marteau. Le parc était dessiné à l'anglaise avec pièce d'eau; il était surtout remarquable par ses jolis points de vue sur l'église de Tilly, sur le marais d'Erin et sur une nouvelle école de filles construite par les châtelains entre Erin et Teneur, dans le style du xvi ème siècle, avec tourelles d'angle, pignon à pas de moineau, etc. (1)

 

Au recensement de 1851 Monsieur Maurice DU HAYS, fils de Charles âgé de 31 ans, son épouse Alexandrine VAN DER CRUISSE  âgée de 28 ans habitent le château  avec leur fille Isabelle âgée de 4 ans  

Monsieur Maurice, Yves, Charles Sylvain DU HAYS décède le 26 février 1909 sans descendance, sa fille unique Isabelle étant décédée à l’age de 20 ans en 1867. Il lègue sa propriété à son petit neveu, Alphonse DU HAYS qui commence à s'y installer après son mariage le 20 mai 1911, avec Mademoiselle Sabine de La Tour du Pin Gouvernet. Leur arrivée au château d’Erin fut un véritable triomphe : rues pavoisées, 12 arcs de triomphe, cavalcade et cyclistes, acclamations populaires, discours de bienvenue, ovations, rien ne manqua à la fête(8) Ses deux enfants Charles et Humbert sont nés au château d'Erin en 1912 et 1914.

Avant son mariage il habitait au château du Mont Eventé à Lapugnoy Pendant la guerre 1914-1918, ce château était occupé par l'armée anglaise qui, dans la nuit du 31 décembre 1915, y a mis le feu probablement par accident. Pendant cette période Alphonse du Hays était sur le front et sa famille habitait Erin. Le front se rapprochant la famille quitte le château d’Erin en 1917 pour y revenir après l’armistice du 11 novembre 1918

 

Au recensement de 1911 le château est inhabité

 Château d’Erin vue arrière avec étang  coté Ternoise

Château d’Erin vue arrière avec étang  coté Ternoise

 

 Château Erin coté   sud   entrée principale à partir de la place

Château Erin coté   sud   entrée principale à partir de la place

 

Château Erin couleur côté   sud   entrée principale à partir de la place

Château Erin couleur côté   sud   entrée principale à partir de la place

 

 

Personnel devant le château d’Erin printemps 1915 carte postale Jean-Paul Maniez

Identification par Mr Charles Du Hays d’après les livres de comptes de son grand père  De gauche à droite ( en gras sur)

 

1er rang

Emile Colliaud - (1912) - valet de chambre

Charles du Hays né le 26 aout 1912

Rosalie Garnier - (1914) - bonne d'enfants

Eleonore Gillard - (1914) – nourrice

Humbert du Hays né le 6 aout 1914

Désiré BOURDON - (1900) - homme d'intérieur

 

2ème rang

Alphonse Sagnier - (1910) - chauffeur

Irène Sagnier - (1912) - femme de chambre

Mélanie CONTE - (1913) – cuisinière

Christine BOURDON née MANIEZ- (1913)

Charles Béthencourt - (1912) - Jardinier

 

 

 

 

 Cadastre de 1938  Château d’Erin avec la pièce d’eau à l’arrière

Cadastre de 1938  Château d’Erin avec la pièce d’eau à l’arrière

 

Château vue côté nord, côté de la rivière Ternoise avant la seconde guerre mondiale. (9)

Château vue côté nord, côté de la rivière Ternoise avant la seconde guerre mondiale. (9)

 

En 1939 l’installation électrique est remise à neuf.

En mai 1940 La population d’Erin participe à l’exode.

Le 22 mai 1940 les allemands arrivent- à Erin.

Le château est occupé par différents états-majors allemands, le propriétaire peut rester sur place.

Le 24 décembre 1943 des bombes tombent non loin du château. 2 maisons sont détruites ainsi que des dépendances de la ferme du château.

Le 25 mai 1944 Les allemands occupent le château ainsi que sa ferme.

Les allemands s’occupent de l’installation et de l’approvisionnement des V1 ; deux rampes de lancement sont installées à Erin, dans les bois route de Fleury et route de Bermicourt. ce PC sera responsable du tir d’environ 200 bombes volantes à destination de l’Angleterre.

 

 

Fin août 1944 les allemands s’apprêtent à détruire leurs installations.

Le  31 août et 1er septembre le château est piégé en plusieurs endroits. pour ne pas laisser à l'armée de libération ses archives d'état-major et les importants stocks de munitions entreposés dans les caves Le site explose ainsi que sa ferme. Les allemands partent du château

Les archives familiales de la famille DU HAYS furent détruites

Ruines du Château d’Erin détruit par les allemands en 1945 Photo Cp Charles DU HAYS 

Ruines du Château d’Erin détruit par les allemands en 1945 Photo Cp Charles DU HAYS

 

Le 2 septembre 1944 les alliés arrivent à Erin.

En 1948 un dossier de dommages de guerre est déposé par la famille du Haÿs.

En 1949 les vestiges sont complètement évacués.

Jean Bureau se charge des plans du la nouvelle bâtisse de style contemporain (10).

La reconstruction est arrêtée par manque de moyens financiers.

Le château prend la forme actuelle :

Vue aérienne du château et de son parc en 2018 . On y distingue bien l’étang à proximité de la ternoise

 

 

Façade du château en 2019 (photo Jean-Pierre Lambert)

 

 

Document réalisé par Jean-Paul MANIEZ avec l’aide de mon petit cousin Jean-Claude BOURDON et la collaboration de Mr Charles DU HAYS

 

 

 

 

 

Sources 

(1) : Dictionnaire historique et archéologique du Pas De Calais tome-(2) St Pol 1880

(2) : Archives départementales du Pas de Calais en ligne

(3) : wikipédia

(4) Livret cimetière ancien Mairie de Villemomble

(5) rôle du centième Erin de 5/12/1782  2C 1779/235 Archives départementales

(6) Centièmes d’Erin en 1569  Archives départementales du Pas de Calais

(7) Rôle du Vingtième d’Erin en 1759 Archives départementales du Pas de Calais

     2C1759  Erin du 26 avril 1762

(8) Gallica

(9) Dictionnaire d’histoire et d’archéologie du Pas de Calais. Tome 2

 

(10) Châteaux en guerre Pas-de-Calais 1939-1945 Hugues Chevalier